Pourquoi et comment entretenir mon installation de chauffage ?

L’entretien régulier de votre installation de chauffage est une opération indispensable pour assurer la performance et la pérennité des équipements et pour réaliser des économies d’énergie. Les détails dans cet article.


Entretenir ses différents systèmes de chauffage

Quoi de plus désagréable qu’un chauffage qui tombe en panne au beau milieu de l’hiver ? Pour vous éviter ce genre de désagrément, un entretien régulier de vos systèmes de chauffage est préconisé.

Quel que soit le mode de chauffage pour lequel vous avez opté (chaudière, pompe à chaleur, poêle, panneaux solaires etc.), la maintenance de vos installations est impérative pour assurer un fonctionnement optimisé et sûr de l’installation, et pour votre propre sécurité. Elle passe par l’entretien de votre chaudière, de vos radiateurs ou de votre chauffe-eau.

Vous pouvez vous-même procéder à certaines vérifications, mais la loi rend obligatoire l’entretien annuel de certains systèmes de chauffage par un professionnel.

Entretenir sa chaudière : une obligation légale

Depuis juin 2009, la loi rend obligatoire l’entretien annuel des systèmes de chauffage à combustion – ou chaudières -, et ce quel que soit leur âge. Cette opération doit impérativement être effectuée par un professionnel habilité.



Les avantages d’un entretien régulier de chaudière sont multiples. Cela permet notamment de :
• Nettoyer/désencrasser votre chaudière pour assurer une performance et un rendement optimaux
• Détecter d’éventuels dysfonctionnements et les réparer
• Prolonger la durée de vie du système
• Assurer votre sécurité car une installation défectueuse peut être dangereuse et provoquer des accidents
• Prévenir les risques de pannes, 5 fois moins élevés quand l’entretien est régulier
• Etre couvert par votre assurance en cas d’incident
• Permettre à votre installation de respecter les normes en vigueur
• Contrôler le respect des seuils d’émission de dioxyde de carbone et préserver la qualité de l’air de votre habitation
• Réaliser des économies de l’ordre de 7 à 12% sur votre consommation de combustible (selon l’Ademe*)

Souscrire un contrat d’entretien de chauffage auprès d’un professionnel

La solution pour n’avoir à se préoccuper de rien, c’est de souscrire un contrat d’entretien auprès d’un professionnel qualifié. Il programmera alors pour vous une visite de contrôle annuelle qui, rappelons-le, est obligatoire. Un tel contrat vous permettra d’être dépanné rapidement et à tout moment en cas de problème et, au besoin, de faire remplacer votre chaudière défectueuse par une nouvelle.

Cette révision annuelle se traduit par :
• Le nettoyage et le réglage des installations
• Une vérification des dispositifs de régulation et de sécurité
• Le démontage, le nettoyage et le réglage du brûleur
• Le contrôle de la combustion

Le contrat d’entretien comprend également la prise en charge de toutes les réparations nécessaires, le remplacement de toutes les pièces défectueuses (à la charge du client) ou, si besoin, donc, celui de votre chaudière. Le ramonage éventuel de votre conduit de cheminée est également inclus dans le contrat d’entretien annuel. Il vise notamment à prévenir tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone.



Au terme de cette visite, votre chauffagiste saura vous dispenser ses conseils pour un meilleur usage de l’appareil ou vous recommander un dispositif plus performant qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie.

L’entretien du chauffe-eau

Pour entretenir un chauffe-eau électrique ou à gaz, le professionnel va :
• Vidanger la cuve pour éviter les dépôts
• Détartrer la cuve et la résistance (opération à réaliser au minimum tous les deux ans)
• Vérifier le groupe de sécurité et l’anode
• Contrôler le bon fonctionnement du thermostat

Cet entretien est obligatoire une fois par an dans le cas d’un chauffe-eau au gaz.

Pour un chauffe-eau thermodynamique, le professionnel va contrôler le bon fonctionnement de la pompe à chaleur en procédant à une inspection une fois tous les 5 ans. Il va également contrôler l’état du compresseur, vérifier la performance de l’installation et en vérifier l’étanchéité.

*Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter